top of page
  • Photo du rédacteurFlorence et Pierre

Un des dictionnaire de la voile, la lettre H

Pour moi, un bateau, c'est comme un avion. Quand ça tourne autour du monde, ça tourne moins vite qu'un avion, mais c'est encore mieux. La lettre H, comme Magellan.

Hein ? Quoi? H comme Magellan? Mais c'est quoi le truc, là? Magellan, c'est le type qui a fait le premier tour du monde à la voile, on a appris ça à l'école.

Oui mais...

Reprenons la discussion depuis le début. Florence, tu rembobines et tu repasses la K7. Moteur !

Le bateau là, à côté de Néphyla dans le port de Ribadéo, c'est le Victoria.

- Magellan, ça vous dit quelque chose ?

- Le navigateur, le premier à avoir fait le tour du monde !

· Ok. Bonne réponse, mais encore ?

· Le détroit de Magellan.

· Oui, pas mal ça aussi.

· Vous savez où c’est ?

· Au Sud de l’Amérique du Sud, un passage à travers les canaux de Patagonie… je crois.

· Bien. Et puis quoi d’autre ?

· Non, je ne vois rien d’autre. A part qu’il est célèbre pour le premier tour du monde.

Et bien je vais vous raconter deux-trois trucs sur ce monsieur de la marine à voile.



En fait ce n'est pas Magellan qui a le premier, fait le tour du monde, c'est Elcano !

Elcano avec 17 compagnons, Elcano, capitaine d'un des cinq navires de la flotte qui est partie de Seville, Le Victoria, seul navire rescapé, Elcano un espagnol. Je le sais puisque j'ai vu la réplique du navire Victoria dans le port de Ribadeo en Galice, vu de mes yeux vu une caraque espagnole, reconstruite pour les 500 ans de l'exploit circumnavitoresque et que c'est un espagnol qui faisait visiter ce navire qui me l'a dit.


En fait, ce n’est pas le premier homme à avoir fait le tour du monde. Le premier, c’est l'esclave de Magellan, Henrique. (la lettre H...)

Henrique a commencé à « tourner » avant Magellan. Il vient de Malaisie et a été trainé de son île natale (Malacca) vers l’Europe, puis a embarqué avec Magellan (le portugais) sur cette aventure (pour le compte de Charles Quint, un espagnol). A force de tourner comme ça autour du globe, Magellan et ses bateaux arrivent à Massawa, une île indonésienne et là, Henrique comprend les gens qui parlent. Même langue, même pays, ou presque ! Henrique a fait le tour. Un esclave… Comme dit Stephan SWEIG dans son livre sur Magellan « Ce n’est pas dans l’individu mais dans son destin que réside ici la grandeur ».

En fait Magellan est mort dans un combat dans les Philippines, il n'a jamais réalisé un vrai tour, même si il a été l'initiateur de ce grand voyage vers les Îles aux épices, les molluques.


La terre est ronde!

Quel que soit le nom du premier homme, c’est depuis Magellan, Elcano et Henrique que la Terre est ronde ! (les grecs et les égyptiens le savaient aussi, bien sûr, et je suppose que quelques chinois ou japonais également, mais nous l’avions un peu oublié, à cause d’un certain Jésus-Christ et de ses successeurs qui nous ont attiré le regard et l’esprit vers une autre manière de penser…). Ils en ont fait la preuve et l'Eglise l'a accepté comme tel depuis eux.


Autre petit truc qu’à fait Magellan, c’est de nommer cet immense Océan « le Pacifique »

Pacifique à cause de l’absence totale de vent durant les longues journées où lui et l’équipage de ses trois navires (sur 5 partis d’Espagne l’année précédente) ont parcouru cette mer inconnue des européens.

· Pacifique ! Bof bof, pacifique pas tout le temps, d’après ce qu’on remarqué depuis. Une autre chose sur Magellan et son voyage ?


Un jour de plus (ou de moins...)

C’est au Cap-Vert, avant le retour à Séville en Espagne, plusieurs mois après la mort de Magellan en Indonésie, que Pigafetta, chroniqueur de l’aventure, remarque qu’on est à Terre jeudi alors que pour lui, on est mercredi. Pigafetta n’a pas fait d’erreur dans le décompte des jours. Il est le premier à remarquer que quand on part vers l’Ouest autour de la terre, à un moment donné, on gagne un jour.

· Petite remarque très drôle de ma part : dans le bouquin de Stephan SWEIG, qui a du être lu et relu pas mal de fois avant impression dans la collection le livre de poche, p268, Sweig écrit : « Il faut croire qu’en allant toujours vers l’Est, les navigateurs ont d’une façon inexplicable gagné un jour ». Sweig se trompe, il voulait écrire vers l’Ouest. Dans chaque livre il y a une coquille, celle-ci mesure 40000km et la Terre est cachée dedans. Rire.


Moralité de l’histoire :

Le portuguais Magellan n’a jamais fait le tour du monde.

Henrique le Malais qui a été le premier à l’avoir fait est resté un parfait inconnu.

Pour les Espagnols, celui qui a fait le premier le tour du monde s'appelle Elcano.

Le détroit de Magellan n’a jamais vraiment beaucoup servi, même si c’est le premier chemin employé par les hommes du premier tour du monde (et même si Joshua Slocum dont je reparlerai bientôt, l’a passé deux fois de suite !)

On a creusé le canal de Panama pour simplifier les échanges et les trajets des navires.

Aujourd’hui les marins qui font le « vrai » tour du monde passent par le Cap Horn. Magellan n’a jamais été si loin au Sud.


Quand même, sacrés marins que ce Magellan et ses hommes !!


Bonne nuit, bande de terriens, je vous aime.

P.

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page