top of page
  • Photo du rédacteurFlorence et Pierre

Demain, on traverse l'atlantique

Néphyla est au ponton de la Estaca dans l'île d'El Hierro, plus pour très lontemps.

Cela fait quelques mois maintenant que nous nous préparons à ce voyage. Notre ordinaire, depuis 7 mois, c'est de naviguer de port en port, de rester dans chaque endroit deux ou trois semaines, de visiter, de marcher, se balader, bricoler sur le bateau c'est à dire les réparations, le ménage, le rangement, etc. s'occuper sur le bateau avec nos activités personnelles, macramé, écriture, lecture, dessin, traitement des photos, etc. Et aussi et surtout prendre du plaisir à rencontrer et fréquenter les copains de ponton, les bateaux copains, les locaux au hasard de la vie. Super chouette, très enrichissant.

Mais demain, le ryhtme va changer. Demain, ce sera navigation, navigation, navigation. Nous deux, rien que nous deux sur Néphyla, avec pas très loin les fameux bateaux copains, mais bon, dans Néphyla, il n'y aura que nous.

Vive les vagues et vive le vent.



Ok, ça fait avancer le bateau, mais si les vagues pouvaient ne pas être trop grosses et le vent trop fort, ça serait le top. alors pour cela, nous avons décidé de partir le 24 décembre. Parce que les conditions prévues sont bonnes pour un départ de transat. Les modèles météo, (qui restent uniquement des modèles et pas le futur) nous prévoient vent et vagues orientées dans le bon sens et d'allure modérés. Idéal?




Alors top départ.

Le bateau est prêt, nous avons mis beaucoup de soin et d'énergie à la préparation de chaque partie, de chaque cordage, partie de la structure, nous nous sommes entraînés à maîtriser l'essentiel des données. Mais on le sait, rien ne sera vraiment comme prévu. Et c'est un peu cela que nous sommes venus chercher. Sans que cela soit une aventure de dingue, nous savons que c'est plus engageant que de rester dans son canapé à regarder des vidéos de gens qui traversent l'Atlantique en voilier. Cette fois, c'est notre tour.

Une page va s'écrire de notre vie que nous n'oublierons pas. Florence et moi aurions pu accueillir à bord un ou plusieurs autres marins pour que les quarts soient moins difficiles, le sommeil meilleur, etc. Mais nous l'avons voulu ainsi.

Nous deux, Florence et Pierre, Duocéanique sur Néphyla.



Nous pensons à vous tous restés sur terre ou en mer qui captent nos messages, nous aurons des choses à entendre de vos vies dans un mois, nous aurons des choses à vous raconter de cette merveilleuse part de notre vie sur l'eau.


A bientôt et gros bisous à tous,

P&F



Pour une fois je vais vous écrire un petit mot même si les mots c'est pas mon truc

Je voulais seulement rajouter qu'être au milieu de l'océan c'est essentiellement pour moi regarder l'horizon, le ciel et ses nuages tous de formes différentes.

J'aime aussi régler les voiles pour que notre petit voilier se sente bien ...car on le sent quand il est content !

Une des merveilles dont on se lasse pas, c'est de rencontrer des dauphins qui viennent jouer avec le bateau et qui nous regardent.

Et quand on voit un oiseau c'est whaouhh car au milieu de l'océan ils sont rares.

Pour finir l'incroyable beauté des levées et coucher du jour !!

Voilà je crois que c'est le sens de la traversée, se laisser bercer par tout ça avec le temps qui défile sans autre repère que celui de l'océan et du ciel.

Bisous !!

F



89 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


ac.houel
Dec 23, 2023

On va naviguer avec vous et on sent presque le vent sur nos visages! Profitez de chaque instant! C’est l’aventure, la vraie! Bon vent! (Moderé 😜)

Anne Cha

Like
bottom of page