top of page
  • Photo du rédacteurduoceaniquenephyla

Des rochers, du sable et la mer

Dernière mise à jour : 24 janv. 2022

L'île d'Yeu a toujours été notre but pour un "petit" tour en mer. Sauf que le vent n'est pas toujours dans le bon sens. Ce mois de juin là, le vent y portait. La lumière était belle.



Bienvenue sur notre blog. Ce premier post pour vous dire un peu qui nous sommes et vous raconter la vie sur Néphyla. A toute seigneure, tout honneur, voici Florence, la Capitaine de notre fier vaisseau.

Ah oui, comme Florence, Néphyla est une fille. En ces temps de changement de l'image de la femme et de la libération de la parole féminine, il est bon que ce symbole soit mis en avant. Et pour appuyer cette parole, Florence prendra les photos et j'écrirai les textes... Comme ça la parole féminine sera bien sous contrôle... oups bien défendue...

Et oui, je suis un garçon. Pas facile de changer le monde !

« Voici Florence, capitaine et barreuse de Néphyla ».

Vous voulez une citation de Florence? Oui, ça fait toujours bien une citation, du genre "Il y a trois sortes d’hommes, les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Ca, c'est de Platon, parait-il. Je ne savais pas qu'il s'y connaissait en voile. Bon, alors maintenant la citation de Florence:

« Le vent monte, il faut prendre un ris».

Un RIS ??? Et voilà. Même pas 10 lignes d'un blog de marine et ça commence avec le vocabulaire qu'on ne comprend pas. Et bien il va falloir vous y faire parce que nous les marins, les vrais (je pouffe, je viens d'écrire que je suis un vrai marin... je pouffe) donc nous les marins, nous adorons parler avec des mots que vous ne comprenez pas. Ca nous rend important. Et puis ça classe les phrases comme ça, une phrase que Tabarly ou Bestaven ont du dire en vrai eux aussi.


Florence me dit de prendre un ris ? Je prend un ris !

La première fois qu'elle m'a dit ça, j'ai douté. Et puis la deuxième fois, 2 minutes plus tard, j'ai réfléchis. Et 2 minutes encore plus tard, le vent montait vraiment et il fallait faire quelque chose, le bateau penchait vraiment... Alors j'ai... J'ai pris un ris, comme conseillait Florence depuis un bon moment maintenant. J'ai réduit la surface de la voile pour que ça penche moins.

Et ben vous me croirez si vous voulez, mais ça a été bien mieux, bien plus vite, bien plus stable, le bateau "forçait" moins, elle était plus belle (Néphyla... RIre !).


Leçon numéro 1 terminée. Vous pouvez revenir à vos petites affaires de terriens. NA !

74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentáře


bottom of page